Message aux amateurs d'Extasea #10 - ZERO VENT

Message aux amateurs d'Extasea #10 - ZERO VENT

Une longue fin de course dans la pétole...

Dixième jour de course: pas de nouvelles particulières de Martin par les bateaux accompagnateurs. On suppose qu’il se porte bien! On suppose aussi que le stress des débuts de la MiniTransat est passé et qu’il s’est habitué aux conditions très très très calmes de ces derniers jours.

Désormais, la seconde semaine de la MiniTransat a commencé. Martin doit être plus serein, il doit s’être bien acclimaté à la mer, au vent - ou plutôt à l’absence de vent - et à son espace vital.

Pour aujourd’hui et les prochains jours, la météo annonce des vents faibles même très faibles…. Cette mer d’huile n’est évidemment pas du tout l’idéal pour les ministes. Cependant, tout le monde s’accorde à le dire: c’est dans ces moments qu’il est crucial de rester au top de sa forme, concentré, focus !

Dans ces mauvaises conditions, en effet, la moindre erreur peut faire perdre beaucoup de temps et modifier tout le classement. C’est d’ailleurs ce qu’on peut observer actuellement sur la cartographie de la MiniTransat. Les premiers se retrouvent dixièmes et plus, les 30e deviennent 40e, etc.

Mais... tout est encore possible! Si le vent se lève d’un coup et que le skipper est au taquet, la donne peut changer et tout le monde peut en profiter pour gagner des places de classement ! Il y a des coups à jouer dans ce schéma.

Dans les conditions actuelles de chaleur (25 degrés) et de grand calme (il n’y a vraiment pas de vent, l’anticyclone est bien établi entre les Açores et l’Afrique), l'important est de ne pas craquer nerveusement. La distance n’est pas longue mais cela va prendre du temps pour parcourir les miles restantes jusqu’à Gran Canaria.  

Les ministes sont informés des conditions météorologiques une à deux fois par jour par VHF. Pour l’instant, à trois-quatre jours, les prévisions sont assez fiables, néanmoins tout peut tout de même encore évoluer.

Comme celle de tous les ministes, l’arrivée de Martin a été revue avec un jour supplémentaire… On mise désormais sur le vendredi 13 octobre, dans l’après-midi (données GreatCircle - Squid). Tous les concurrents s'organisent maintenant pour rationner ce qu'il leur reste de nourriture et tenir jusqu'au bout.

martin-squid-routage-101017-1.png

Témoignages des sœurs de Martin :
 
« Assister au départ m'a permis de comprendre ce que Martin recherche et vit dans cette aventure. Comme les organisateurs l'ont souvent martelé, les ministes sont livrés à eux-mêmes et je trouve qu'il peut donc déjà être terriblement fier d'avoir son bateau prêt pour le départ dans ce bassin de Chalutiers de La Rochelle! D'autant qu'il était novice de cette classe il y a à peine une vingtaine de mois. Il a déjà tout gagné! Je ne m'accroche pas trop à mon smartphone pour voir sa progression. Je préfère penser à lui quand je vois les feuilles danser aux arbres, alors j’espère que ses voiles se gonflent! J'étais impressionnée de sa sérénité avant le départ. Ni les attentes des uns, ni les craintes des autres ne l'ont affecté. Au moment de larguer les amarres, il était heureux et concentré, déjà fort de cette expérience de prendre le départ d'une course transatlantique. » (Charlotte)

« Devant le 721 amarré au port de La Rochelle, ton projet est là, concret, devant nous.  Le jour J un brouillard humide s’est invité à la fête de départ. Au bout d’une heure sur le ponton j’avais envie d’un thé et d’un bain bouillant à l’hôtel. Je me demande quand toi tu trouveras le temps pour te réchauffer, te laver, boire, "siester" ? Niveau sommeil, comment feras-tu ? Tu as juste un fatboy version mini .. Pas du tout l’idéal pour reprendre des forces.. Tu quittes le ponton. Maman est en larmes, Papa hésite entre le téléobjectif et le grand angle, Charlotte filme et moi j’admire ta sérénité, ton regard fier et épanoui. Tu le mérites ce départ. Bravo ! Tes potes sont là aussi, arrivés en courant pour te serrer chaleureusement avant le départ. C’est avec joie que je les rejoins ensuite dans le zodiaque, pour assister à ton départ en mer. A 16h pile, on t’aperçoit ! Nous t’avons suivi tout excités. Au bout d’un moment, nous comprenons que tu es dans ta course, que la bruine et le froid, tu ne les sens pas !Il est alors temps pour nous de te quitter et de laisser le vent t’emporter ; « c’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme ». Et le soir, à l’hôtel, devant mon thé gourmand, j’ai chaud pour toi ! Bon vent grand frère ! Bon vent Martin ! Bon vent Skippy ! On t’aime ! » (Odile)

photo MC quitte ponton.jpg
IMG_5318.jpeg
IMG_8656.JPG
Message aux amateurs d'ExtaSea #10 - Heureux d'arriver et désireux de repartir

Message aux amateurs d'ExtaSea #10 - Heureux d'arriver et désireux de repartir

Message aux amateurs d'Extasea #9 - LE DEPART

Message aux amateurs d'Extasea #9 - LE DEPART

0