Qui est l'homme à la barre de ce projet extasiant ?

Un Bruxellois qui a eu envie de réaliser un objectif ambitieux.

A 38 ans, l'envie d’entreprendre était devenue trop forte, sortir de ma zone de confort devenait une évidence.  Alors, après 10 ans d'expérience professionnelle en marketing et en finance, j'ai décidé de troquer le costume cravate pour une tenue qui me convenait mieux ; les bottes et le ciré.

Parce qu’atteindre un objectif ambitieux, c’est extasiant, je me suis dit : je vais traverser l'Océan Atlantique en solitaire et participer à la Mini-Transat (www.minitransat.fr) ! 

Participer à la Mini-Transat c’est décider de traverser l’Atlantique sur un voilier de 6m50en solitairesans assistance et sans moyens de communications modernes (sans téléphone portable ou Iridium).

J’ai suivi un parcours académique classique en gestion et une carrière professionnelle faite de finance et de marketing.

J’aime les défis sportifs, surtout s’ils sont un peu fou. Naviguer sur un bateau de course de 6m50 c’est vraiment une première pour moi. Je n’ai jamais navigué en solitaire et encore moins traversé l’Atlantique. Ma dernière régate officielle c'était il y a 20 ans, lors de la Breskens Week de 1997. Je n'ai pas de préparation Olympique et je ne faisais pas partie des "espoirs" de mon club de voile, le Royal Belgian Sailing Club

J’aime avoir le visage giflé par l’eau salée et entendre le vent siffler dans mes oreilles. Passionné de voile depuis mon adolescence, j’ai quitté mon quotidien pour traverser l'Atlantique et ne pas regretter dans 20 ans de ne pas avoir essayé...

J’habite à Bruxelles mais actuellement je passe beaucoup de temps à Lorient en Bretagne. J'ai habité à Madrid pendant 6 ans jusqu'en 2010. En pleine crise boursière je pars voyager seul en Colombie pendant 2 mois. J'aime avoir un sac sur le dos...

J’adore la Westmalle triple et les frites de chez Antoine place Jourdan.

Mon dessert préféré; la tarte aux citrons...

Première bière après 9 jours de course aux Sable d'Olonne à l'arrivée de la course Les Sables - Les Açores - Les Sables en 2016. (Photo: Christophe Breschi)

Première bière après 9 jours de course aux Sable d'Olonne à l'arrivée de la course Les Sables - Les Açores - Les Sables en 2016. (Photo: Christophe Breschi)